L’intervention de l’homéopathie dans la régurgitation des bébés

Les régurgitations sont des phénomènes courants chez les nourrissons. Elles sont présentées en forme de remontée spontanée de lait qui n’est pas encore digéré. Les conséquences ne sont pas désastreuses pour la croissance de l’enfant. Cependant, ce phénomène inquiète beaucoup de parents.

L’homéopathie insiste sur le fait de soulager et de calmer les régurgitations des bébés. Cette médecine a pour but de soigner les patients en utilisant les méthodes de traitement naturelles.

Causes de la régurgitation du bébé

La remontée spontanée du lait non digéré dite régurgitation ne présente pas d’effets néfaste à la santé de l’enfant. Un enfant dégorge plusieurs fois par jours après son repas. Ce phénomène naturel touche les bébés dès sa naissance, mais au fil du temps, il disparaitra tout seul.

La cause première de ce désagrément est la consommation excessive de lait par le nourrisson. Il est difficile de connaître la quantité exacte de lait artificiel qu’il doit absorber. C’est aussi dû à un défaut de fonctionnement du système de digestion qui ne supporte pas l’aliment à partir d’une certaine quantité. Quand le lieu de stockage ne peut plus contenir le lait, le corps du bébé estime que la meilleure solution pour éjecter les aliments non-digérés est par la voie orale.

La régurgitation n’est pas le vomissement. Ces deux phénomènes se manifestent de la même manière mais ils sont très différents. Le vomissement se traduit sous forme d’éjection violente par la bouche du contenu digéré de l’estomac. Les deux phénomènes ont un point commun mais leurs significations sont très distinctes. Dans le cas du vomissement, s’il est répété à plusieurs reprises, il est un signe de maladie.

Parfois, les régurgitations peuvent être plus abondantes que la normale et s’accompagnent occasionnellement de petite trace de sang. Dans ce cas, elle s’apparente au reflux gastro-œsophagien. Ce reflux se présente par l’association de la régurgitation avec d’autres symptômes comme les douleurs pendant l’absorption du lait manifestées par des pleurs, un problème de sommeils et de respiration et une perte de poids.

Dans le cas du reflux gastro-œsophagien, les parents doivent soigner le bébé car le dégorgement peut alors signifier qu’il ne tolère pas le lait qu’on lui donne. Les douleurs sont parfois dues à l’acidité de la substance sortie pendant la régurgitation. Parfois, les régurgitations peuvent être aussi à l’origine d’autres phénomènes comme la colique ou l’intolérance alimentaire.

Simples astuces pour gérer la régurgitation

Ce phénomène peut être expliqué par une théorie. La bouteille est un parfait exemple. Quand la bouteille dont le bouchon est mal fermé est remplie de liquide, elle déborde. Si elle s’incline ou se déplace, elle débordera encore. En comprenant cet exemple, on peut saisir le déroulement de la régurgitation.

Il faut donc éviter de trop gaver l’enfant de lait artificiel. Le lait maternel est également une solution plus crédible pour éviter ce désagrément. Apres son repas, il est déconseillé de faire trop bouger le bébé. La position du nourrisson pendant et après son allaitement doit être prise en compte car c’est un facteur important. Les vêtements et les couches ne doivent pas non plus être trop serrés pour que le tout petit soit a l’aise et digère normalement son repas. Il faut enfin veiller à ce que l’enfant ne mange pas d’aliment qui favorise les reflux.

A partir de 12 mois, le bébé ne devrait plus faire des reflux. Des fois, ces problèmes disparaissent même avant sa première année. Pour les enfants qui font des reflux fréquents, la surveillance de son poids est conseillée.

Les parents ne doivent pas s’inquiéter de ce phénomène. Toutefois, ces reflux pourraient être abondants et accompagnés de matières qui ne sont pas normaux. Dans ce cas, la consultation chez un médecin est nécessaire. Il faut donc bien surveiller les crachouillis des enfants pour pouvoir bien suivre leur état de santé.

L’homéopathie face aux régurgitations des bébés

Même si les régurgitations sont des actions normales faites par les bébés, des méthodes médicales peuvent les apaiser. Pour mieux modérer l’abondance des régurgitations, l’homéopathie propose des bons traitements.

C’est une thérapie conçue par un docteur dénommée Hahnemann au 18ème siècle. Elle est fondée sur la pratique de méthode d’exploitation des substances naturelles. La fonction de cette technique se divise en trois grandes parties : le principe de la similitude, celui de la dilution et celui de la globalisation.

Le premier terme veut dire que les substances naturelles provoquent des symptômes semblables à ceux de la maladie existante. Les souches sont d’origines minérales, animales ou végétales. La dilution de ces substances est établie pour que le remède soit plus efficace. En vérité, ces matières qu’on utilise sont des toxines pour l’organisme. Elles doivent être hautement diluées pour que l’effet de symptôme soit au minimum. Cette technique est réalisée pour réveiller le système de défense et l’inciter à se protéger de la vraie maladie. Le principe de globalisation consiste à examiner le patient en constatant son état physique et psychique. Cette méthode soit être réaliser par un spécialiste homéopathe.

La pratique de l’homéopathie révèle beaucoup d’avantages. Son bienfait primaire est son fondement, l’utilisation des produits naturels. Ses remèdes ne présentent aucun effet néfaste au corps et renforce le dynamisme du système de défense.

Dans le cas de la régurgitation des médications homéopathiques sont mises au point pour adoucir les mauvaises sensations des bébés. Le mode de traitement reste toujours le même pour chaque maladie ou trouble.

Le Nux Vomica 9 CH est indiqué pour les régurgitations régulières. Il est surtout indiqué pour le bon fonctionnement du système de digestion de l’enfant. Si les reflux se forment en gros caillots, l’Aethusa Cnapium 9 CH est conseillé, surtout pour les intolérances. Quand il s’accompagne d’une colique, il faut administrer à l’enfant du Magnesia Carbonica 9 CH. Le Valeriana 5 CH est donné pour les enfants qui font des régurgitations suivies de pleurs violents.

Ces remèdes homéopathiques sont ainsi proposés pour que le bébé tolère mieux son reflux. Le médecin peut prescrire d’autres médicaments. L’homéopathie a fait ses preuves aux personnes qui y ont recours. Elle est surtout appréciée pour le soin des bébés.