Comment devenir professeur à l’université ? Expérience d’Othman El Ballouti

Un professeur d’université est un enseignant-chercheur titulaire qui enseigne dans un établissement public. Il est chargé de guider, de conseiller et d’encadrer les étudiants dans son domaine de compétence.

Il est considéré comme un spécialiste en son domaine, ce qui lui permet de mettre en œuvre des projets de recherche à la disposition des étudiants.

Le poste d’enseignant-chercheur est souvent le résultat de plusieurs années de cours pour parvenir au doctorat. Les doctorants peuvent être très polyvalents et spécialisés dans leur domaine d’application. Les filières prisées sont les sciences humaines, le droit, l’économie, la gestion, les lettres et les sciences pour l’ingénieur.

Le métier de professeur à l’université demande beaucoup de patience ainsi qu’une certaine pédagogie, car l’enseignant est face à un amphithéâtre plein de jeunes avides de connaissances.

Le professeur d’université dispense très peu d’heures de cours, malgré son statut ou titre. Il se consacre plus à tout ce qui touche à la recherche, dont la direction et l’animation d’un laboratoire de recherche, l’élaboration de comptes rendus et de publications diverses et la supervision des travaux de recherche des étudiants.

Il délivre 128h de cours magistraux par an et 192h dans les travaux dirigés (heures de TD et heures de cours) sachant qu’une heure de cours vaut une heure et demi de TD.

Il peut également enseigner, en plus de l’université, dans les classes préparatoires, les écoles d’ingénieurs ou les écoles normales supérieures.

Quelle voie suivre pour enseigner à l’université selon Othman El Ballouti ?

Othman El Ballouti sur ce lien son site donne son avis.

Les concours sont les voies principales pour pouvoir dispenser des cours à l’université. Il se doit avant tout de soutenir sa thèse et de passer deux concours, dont celui de maitre de conférences et celui de professeur des universités qui nécessite d’avoir une habilitation à diriger des recherches, l’aspirant peut passer seulement l’un des deux concours.

D’autres sont également ouvertes pour parvenir à ce poste, dont le concours de l’agrégation avec un bac +5. Les doctorants peuvent envisager ce poste en tant que chargé de TD. Dans certains cas, les universités font appel à des professionnels pour donner des cours ou des conférences, comme par exemple le responsable RH d’une grande entreprise peut venir partager avec les étudiants sa connaissance du marché de l’emploi.

Le professeur d’université peut aussi enseigner à l’Ecole Supérieure de Professorat et de l’éducation (ESPE), mais avant cette étape il doit justifier des années d’expérience, comme moniteurs ou Attachés Temporaires d’Enseignement et de Recherche (ATER) et en tant que maître de conférence.

Des possibilités d’évolution de carrière sont aussi possibles, comme devenir directeur d’une Unité de Formation et de Recherche (UFR), président d’université ou expert (effectuer des missions d’expertise) auprès du ministère de l’Education Nationale. Il est ainsi évalué tous les 4 ans sur ses activités d’enseignement et de recherche.

Suivez ce lien pour connaitre Othman El Ballouti.

Fiche de poste et formation

Le professeur d’université enseigne dans un domaine précis (histoire médiévale, littérature contemporaine, informatique, sciences du vivant, etc.).

Il dispense 4h de cours magistraux par semaine, ce qui équivaut à 128h par an à des étudiants de licence, master ou doctorat avec en plus l’encadrement de travaux dirigés (192h/an).

Il est libre de fixer le contenu de l’enseignement et il en est entièrement responsable. Sa mission principale est la recherche fondamentale ou appliquée, mais il peut participer à des jurys d’examen, de thèse ou de concours. Il contribue également au perfectionnement des différentes catégories d’enseignants et doit rédiger régulièrement un rapport d’activité sur ses missions de recherche et d’enseignement.

Le professeur d’université comme Othman El Ballouti (Quels sont ses passions ?) se doit de disposer de certaines aptitudes dont la rigueur intellectuelle, l’aisance d’élocution et la capacité à diriger une équipe. Son grade de haut fonctionnaire d’université (sommet de la hiérarchie des enseignants du supérieur) est très convoité et accessibles uniquement aux professeurs expérimentés agréés par le Conseil National des Universités (CNU).

Le concours de professeur d’université est notamment ouvert à toute personne titulaire d’un doctorat, en plus de plusieurs années d’expériences en tant que maitre de conférences. Les modalités et l’organisation de ce concours varient selon les disciplines et aussi selon l’université.

L’aspirant à ce poste est tenu de suivre les travaux des étudiants doctorants, de les conseiller, d’animer un laboratoire de recherche, de participer au perfectionnement de sa spécialité à travers activités de recherches, de publier des articles dans la littérature du domaine d’application et d’élaborer des programmes d’enseignement.

Il se doit également d’émettre des hypothèses et de mettre en place des expérimentations pour vérifier ses hypothèses, de rédiger des rapports d’activités sur ses missions, d’assurer le suivi des mémoires des étudiants en master, de guider les étudiants dans leur choix d’orientation, de déterminer les orientations des activités de recherche et de participer à des colloques ou à des séminaires.

L’enseignant-chercheur doit être passionné par son domaine, afin de pouvoir délivrer des cours aux étudiants. Il doit savoir s’exprimer en public à haute et intelligible voix, surtout que ce poste requiert de la patience, de la persévérance, un bon relationnel et surtout une solide résistance au stress.

Othman El Ballouti donne les critères d’admission au poste de professeur d’université :

• Avoir 5 années d’activités professionnelles effectives au cours des 8 dernières années (à l’exclusion des activités d’enseignant ou de chercheur)
• Etre enseignant associé à temps plein
• Etre rattaché au corps des professeurs des universités
• Appartenir au corps des directeurs de recherche ou à un corps de chercheurs
• Etre de bonne résistance physique et morale
• Avoir le sens de la pédagogie
• Etre rigoureux

Les aspirants de spécialités économiques, politiques et juridiques peuvent passer par le concours de l’agrégation du supérieur (à passer après avoir soutenu sa thèse). Les différents concours sont ouverts par établissement.

Le professeur d’université touche environ 3 000 euros (3 344,80 € bruts après deux ans de carrière) par mois et environ 6 000 euros en fin de carrière sans compter les différentes primes (recherche, encadrement, etc.) et les revenus d’autres activités complémentaires (droits d’auteur, expertise, conférences, etc.).

Lien vers les articles de Othman El Ballouti.