6 étapes à suivre pour une structure résistante d’une maison

Toute construction, que ce soit une maison basse ou un immeuble, débute obligatoirement par la réalisation d’une fondation. Cet élément incontournable supporte le poids du bâtiment et le rend habitable, c’est la raison pour laquelle il faut le réaliser avec le plus grand soin. Suivez les principales étapes de fondations.

Découvrez la réalisation de fondations d’un bâtiment

La construction de fondation est une opération importante qui doit être réalisée avant la construction d’un bâtiment. Cette opération dont dépend la survie de la future maison doit être effectuée dans les règles de l’art et dans le respect des principales phases. Voici en détail les étapes de fondations à réaliser pour une construction parfaite.

La construction de fondations spéciales à Montpellier est un travail capital qui exige le savoir-faire d’une entreprise de construction qui maîtrise les étapes de fondations. Cette structure de base d’un nouveau bâtiment nécessite, en plus des compétences d’un expert, des matériels et des équipements efficaces afin d’assurer sa solidité. Le choix du professionnel du BTP influence également la qualité du futur ouvrage.

Montpellier (34) est une ville située dans le sud de la France. Cette commune qui se trouve à proximité de la mer Méditerranée est la préfecture du département de l’Hérault et le centre d’une métropole. Cette cité renferme une gigantesque cathédrale de style gothique, le musée Fabre et la fontaine des Trois Grâces.

Découvrez dan l’article suivez les étapes à respecter pour construire une bonne fondation.

  • Le nettoyage du terrain

Le nettoyage du terrain est la première étape réalisée par professionnels du BTP. On débarrasse le sol de tous les déchets et on conserve la terre naturelle stockée, car elle pourra être utilisée plus tard à d’autres fins, notamment pour l’aménagement du jardin ou le remblaiement du chantier. Il faut, pour une bonne organisation du chantier, prévoir des espaces pour la circulation des machines, les stationnements, l’entreposage des matériaux, la place des tranchées d’électricité et d’eau.

  • Le piquetage

Cette étape consiste à déterminer les points cadastraux du terrain. Il est nécessaire, à cette étape de la construction, d’appeler un géomètre pour une définition précise des limites du terrain. Un terrassier s’occupe du matériel indispensable pour la réalisation de cette opération. Il relève le niveau général du terrain avec une lunette de nivellement, ce qui permettra de calculer les points de références de plusieurs espaces du terrain. On utilise du plâtre en poudre pour définir les limites de la propriété.

  • Le terrassement

Cette phase est effectuée lorsqu’on a bien vérifié la stabilité du terrain. Cette étape consiste à faire les fouilles, le nivellement du terrain, l’installation de canal d’évacuation d’eau et les encaissements des raccordements. On réalise aussi les travaux d’assainissement.

  • Le drainage

Le drainage est une opération qui permet d’évacuer les eaux excessives du sol. Ce travail est réalisé avec des tuyaux souterrains recouverts de produits traitants (pierre ou feutre géotextile). Le drainage est posé le plus souvent autour du bâtiment, avant la mise en place des allées. Un drain est installé à proximité des parois de fondation pour la reconduction rapide des eaux de pluie.

  • Le raccordement d’électricité et d’eau

Cette étape consiste à connecter les raccords dédiés à recueillir les câbles électriques et les canaux de l’alimentation en eau. Cette opération concerne aussi les câbles téléphoniques, Internet et télévision, le conduit de gaz et les égouts. On a le choix entre un câblage aérien ou enterré.

  • Le remblaiement

Cette dernière étape consiste à fermer tous les trous avec le sable creusé.