Assurance-vie 2.0 : découvrez le « roboadvisor »

Les roboadvisor apportent un changement technologique important dans l’univers des assurances-vie. Ces appareils arrivent en France avec pour objectif de gérer plus facilement le domaine financier au travers des redoutables algorithmes. D’abord, ils donnent un accès libre aux souscripteurs. Ensuite, ils viennent en parallèle des contrats en ligne en apportant des avantages plus intéressants que les précédents.

Innovation dans les assurances-vie

Le roboadvisor est un gestionnaire de compte qui s’occupe de l’administration des portefeuilles digitaux des clients de manière standard. Il ne requiert pas l’intervention de l’homme et lorsque cela est nécessaire, la médiation est très faible. Ce conseiller virtuel d’administration est le fruit de l’usage des divisions arithmétiques et le rapport des fortes masses de données dans la gestion du contrat d’assurance-vie.

Sa mise en application se fait via 4 options principales à savoir : le reporting sur internet qui permet de garder le contrôle du portefeuille de l’épargnant et d’avoir une progression logique dans son compte. Il fonctionne aussi au travers du profilage qui correspond à la configuration du risque de chaque souscripteur graduellement de 1 à 10. Ensuite, l’allocation du portefeuille dont la relation entre les fonds risqués et ceux conservés du fait du profil de risque. Enfin, il fonctionne avec les arbitrages selon le cours des valeurs du marché financier et boursier afin de maximiser les capacités.

Le roboadvisor dans les assurances-vie permet une gestion déléguée ou conseillée du portefeuille des clients en plus de plusieurs autres offres. De ces différents modes de gestion, on peut citer l’administration sous mandat, les propositions de gestion recommandée et l’assistance de gestion autonome.

Y a-t-il un intérêt à souscrire à une assurance 2.0 ?

Encore appelé assurance-vie 2.0, le roboadvisor, ce nouveau acteur du marché financier propose des performances intéressantes de ses produits. Avant de migrer vers ce gestionnaire de patrimoine, il est important de savoir que celui-ci propose des tarifs et des offres mis à jour quotidiennement. Dans ce contrat, les frais d’administration sont réduits et figurent parmi les plus insignifiants de la toile. A la souscription, l’épargnant dépense au plus 1.6% chaque année et les performances enregistrées depuis le lancement sont remarquables.

En souscrivant à un contrat d’assurance-vie 2.0, l’épargnant a la possibilité de choisir de nombreux services de gestion du portefeuille. Ainsi, dans la gestion déléguée, le souscripteur confie l’administration de son compte à une machine qui se charge de faire prospérer son patrimoine au travers des frais d’arbitrage relatif à la tendance du marché et au profil du risque.

Toutefois, l’accès à ce mode commence dès 500 euros d’épargne. Dans la gestion conseillée, le robot recommande des frais d’arbitrage en rapport au cours du marché financier et le profil de risque. Elle est plus autonome et dans ce mode, l’épargnant est libre d’appliquer ou non les conseils du robot. Cette innovation technologie dans les assurances-vie date d’environ deux ans et les premiers souscripteurs auraient certainement récolté le double ou le triple de leur investissement. Les intérêts recueillis depuis lors vont de 3% à plus de 19.8% selon les clients prudents et les plus audacieux.