Comment fabriquer un moule d’injection plastique ?

Le moulage par injection est une méthode de production de pièces en grande série. Elle est utilisée pour gagner du temps pour la fabrication des matières en plastique et les élastomères (caoutchouc), mais aussi divers métaux et alliage. Découvrez comment faire pour la fabriquer.

À quoi sert un moule à injection plastique ?

Ce procédé est connu pour son efficacité et sa rapidité en termes d’usinage de diverses pièces, notamment celles qui doivent être fabriquées en grande série. Il est utilisé pour la fabrication de matières en plastique et élastomères (caoutchouc), mais aussi pour divers métaux et alliages.

Notons qu’on utilise cette technique pour des fabrications de matériaux non malléables qui nécessitent une production à grande échelle et l’utilisation de moule pré série. Fabriquer certaines pièces à la main comme les pièces automobiles, outils informatiques, électroménagères prendrait beaucoup de temps et manquerait de précision. Or, avec un moule à injection, on obtiendra des formes parfaites.

L’usinage dure en moyenne de 5 à 12 semaines.

Comment procède-t-on ?

Les moules sont placés sur une machine spéciale appelée « presse ». Ils sont le plus couramment composés de deux « coquilles » en guise de parti fixe et parti mobile. Ces coquilles sont pressées fortement, l’une contre l’autre puis écartées pour permettre l’éjection de la matière moulée pour créer une pièce.

Production

Le fabricant utilise des barres d’acier au chrome (métal à très haute résistance) pour concevoir et produire les modèles. On assemble plusieurs barres pour former le « châssis ».

Un moule est composé de 2 moitiés, chacune constituée de plusieurs composantes. On perce des trous à des endroits stratégiques du châssis pour y insérer les colonnes de guidage et les douilles de centrages. Ces douilles vont maintenir les composants reliés quand on injecte le plastique.

La deuxième moitié ou la deuxième machine est dotée d’une électrode en cuivre qui a la forme de la pièce à fabriquer.

L’électrode est mise en contact avec le moule de la première machine pour en obtenir une empreinte. On perce un trou pour injecter le réfrigérant pour favoriser l’accélération le refroidissement du plastique fondu.

Pour les marques de fabrique, on grave les noms à l’envers sur les produits obtenus. On perce un trou pour injecter le réfrigérant et favoriser ainsi l’accélération du refroidissement du plastique fondu.

Le moule nécessite beaucoup d’entretien et de nettoyage pour éviter les désagréments comme le démoulage des produits.

Avec l’évolution technologique, il existe un moyen moderne de conception de moule en 3D. Avec un matériel nommé « ABS digital », on peut « imprimer le modèle par un procédé digital et des commandes via un ordinateur. Ce procédé permet une meilleure qualité de produits et de les concevoir avec plus de précision.

Pour conclure, cette méthode de fabrication nécessite beaucoup de temps et de précision. Elle a également besoin de beaucoup d’expertise pour veiller au bon déroulement du processus. La fabrication d’un moule d’injection est très utile, et ne cesse d’évoluer. En effet, plusieurs métiers ont recours à elle, notamment l’industrie automobile pour les pièces détachées, la médecine, la fabrication de jouets, d’emballage plastique comme les bouteilles, etc.