Lancez-vous dans la production de vos pièces plastiques avec un moule petite série !

Les méthodes utilisées pour le prototypage rapide, en l’occurrence l’impression 3D et l’usinage 3D, sont nécessaires pour accepter des concepts visuels et mécaniques. Cette phase est suivie d’une autre étape qui est la pré-industrialisation ou l’industrialisation qui permettent de réaliser le projet. L’objectif peut être de fabriquer peu ou de nombreuses pièces, cela dépend des besoins et de la situation. Cette opération peut être appelée petite série, pré-série ou micro-série, c’est la quantité d’objets qui détermine le nom.

Deux principales méthodes sont utilisées pour fabriquer de produits plastiques tout en respectant les délais et en bénéficiant de tarifs intéressants. L’injection thermoplastique et le moulage silicone sont les deux techniques. Notons qu’on peut réaliser aussi des pièces métalliques par petite série.

L’injection thermoplastique pour la réalisation de petites séries

Le processus de moulage par injection thermoplastique est aussi nommé moulage thermoplastique. Le principe consiste à se servir d’un moule en aluminium ou en acier pour produire les pièces. Le but de cette opération, après la fabrication du moule industriel, est de concevoir de petites séries d’objets plastiques composées d’une multitude de pièces. La moule petite série utilisée pour cette fabrication permet d’optimiser les coûts. En effet, l’aluminium est utilisé pour les empreintes et la carcasse est commune ou interchangeable.

Tout sur le rôle du moulage silicone dans la fabrication de petites séries de pièces plastiques

On utilise le plus souvent la méthode de moulage silicone dans le processus de prototypage rapide, après le prototype 3D et l’usinage 3D plastique. On se sert de cette technique pour produire de petites séries de pièces plastiques, car le moule d’injection pour silicone ou moule prototype facilite et accélère la fabrication.

Notons qu’on peut utiliser les pièces dès leur conception, car leurs propriétés visuelles et fonctionnelles sont identiques à celles des pièces injectées.

Il est important de savoir que le moule en silicone renferme de nombreux avantages. En effet, il réduit l’investissement dans l’outillage et permet la multiplication, à partir d’une pièce maitresse, d’une multitude de prototypes.

La fabrication de pièces métalliques par petite série

L’impression de 3D métal est une technique pour réaliser de petites séries de pièces métalliques. On découvre trois principales techniques d’impression, à savoir le Frittage Laser Direct de Métal (DMLS : Direct Metal Laser Sintering). Le brevet de cette méthode a été attribué dans les 90. On au également la Construction Laser Additive Directe (CLAD) et la projection à froid.

Le procédé DMLS est le plus populaire et le plus utilisé. Son principe consiste à utiliser un laser pour chauffer le métal pour concevoir les pièces par tranche. Le processus est semblable à celui du frittage sélectif par laser (SLS). Cette technique est beaucoup avantageuse pour les micros séries, mais est très onéreuse lorsqu’on doit faire de nombreuses duplications.

L’usinage CNC est une autre méthode qui s’avère avantageuse lorsqu’on doit faire l’impression 3D pour des pièces lourdes et dotées d’un volume massif. La production par usinage permet de retirer la matière d’un bloc déjà existant. Cette opération peu coûteuse est idéale pour de grosses pièces et pour les séries de 1 à 200 pièces.