La sous-traitance en Chine : une solution qui séduit les industriels européens

Les produits « made in China » représentent maintenant 2/3 des marchandises en circulation dans le monde. Contrairement aux idées reçues, les grands groupes industriels européens comptent également quelques fournisseurs en Chine. Effectivement, les usines chinoises se sont bâties une solide réputation grâce à leur maîtrise des technologies propres à la fonderie. Désormais, bon nombre d’entreprises françaises souhaitent se procurer des pièces provenant de la Chine.

Les atouts des industriels chinois

L’incroyable croissance économique de la Chine au cours de ces dernières années n’est pas le fruit du hasard. Le pays a su tirer profit de la main-d’œuvre dont il dispose au moment où la mondialisation favorise le commerce international. Depuis le début des années 90, le gouvernement chinois avait effectivement décidé de s’ouvrir à l’économie du marché tout en mettant en valeur sa force ouvrière. Ainsi, quelques multinationales n’ont pas tardé à s’y installer. Jusqu’au début des années 2000, les produits « made in China » n’avaient pas forcément une bonne réputation. Néanmoins, les industriels chinois ont réussi à cerner les attentes des consommateurs occidentaux. Par la suite, ils ont déployé de réels efforts pour remplir les critères de qualité propres au marché européen et américain.

Bien que la sous-traitance en Chine concerne tous les secteurs, cette solution suscite particulièrement l’intérêt des entreprises œuvrant dans le domaine de l’industrie mécanique. Alors que la plupart des sociétés françaises privilégient les techniques d’usinage, leurs homologues chinois emploient les méthodes associées à la fonderie. Ces dernières permettent d’optimiser le coût de fabrication des pièces sans pour autant négliger leur qualité. Avec l’apparition de nouveaux outils de mesure, on peut désormais fabriquer des objets métalliques en profitant d’une grande précision grâce au moulage. D’ailleurs, trouver des usines qui maîtrisent cette technologie est devenu bien plus simple. Les intéressés dénicheront avec facilité des entreprises qui serviront d’intermédiaires.

Sous-traiter en Chine : quels sont les avantages ?

La plupart des industriels décident de solliciter un sous-traitant chinois pour des raisons économiques. Cette solution permet en effet de maîtriser les coûts de fabrication en profitant d’une main-d’œuvre abordable. Cependant, les sociétés commanditaires réalisent également des économies en faisant appel à une usine qui maîtrise les techniques propres à la fonderie. Ces méthodes sont peu coûteuses puisqu’elles ne nécessitent pas forcément l’utilisation d’un grand nombre de machines-outils.

La sous-traitance en Chine ne donne pas uniquement les moyens de fabriquer des pièces industrielles à moindre coût. Dans bien des cas, cela permet aussi de gagner en rapidité d’exécution. De quoi fournir à son département recherche et développement une solution pour le prototypage rapide des nouveaux produits. Aujourd’hui, on ne compte plus les sociétés françaises qui collaborent avec une usine de fabrication boitier sur mesure.

Ce partenariat constitue un atout de taille sur un marché où la concurrence tend à s’intensifier. L’enseigne pourra en effet appliquer des prix compétitifs, quelles que soient les circonstances. Pour prendre contact avec un industriel chinois, il est toutefois conseillé de passer par un intermédiaire. Les barrières linguistiques ainsi que les différences culturelles risquent de compromettre les négociations.